Retour à la navigation
Retour à la navigation
Filep Motwary Filep Motwary

#SAYL SEPTEMBRE 2015 / CHYPRE

01 octobre 2015 - Destinations

Filep Motwary Filep Motwary

Filep Motwary, Chyprio-Syrien d’origine, commence sa carrière en tant qu’assistant styliste pour les éditions grecques de L’Officiel et de Vogue.

Pendant quatre ans il est créateur pour la haute couture et les collections de prêt-à-porter de la Maison de couture athénienne LOUKIA.

Au cours des années 2000, il emménage à Paris où il intègre de prestigieuses maisons de couture telles que John Galliano, Christian Dior ou encore Chloé.

Aujourd’hui, Filep continue de créer des costumes sur mesure, pour des projets, seul ou en collaboration notamment avec la créatrice de bijoux Maria Mastori avec qui il travaille sur six collections prêt-à-porter entre 2006 et 2010.

Ses costumes ont d’ailleurs été exposés dans plusieurs musées, parmi lesquels le ModeMuseum Hasselt en Belgique, Atopos, La Gaité Lyrique à Paris, le Central Museum Utrecht aux Pays-Bas et le Musée d’Art et d’Histoire de Saint-Brieuc en Bretagne.

En 2011, il voit son blog Un Nouveau Ideal créé en 2005 et récompensé trois fois dans le classement des meilleurs blogs de mode au monde ( « The World’s Top Fashion Blogs ») édité par les éditions PRESTEL.

Filep Motwary est également rédacteur mode du magazine Dapper Dan qui réunit pas moins de 350 interviews depuis 2004, avec des pionniers du style tels que Gareth Pugh, Thom Browne, Rick Owens, Christian Lacroix, Paolo Roversi, Helmut Lang, Dries Van Noten, Haider Ackermann, Yohji Yamamoto, Christophe Lemaire, Juergen Teller…

En tant que photographe, il collabore avec Vogue.fr, Vogue.it, Boycott, Harper’sBazaar, Wmagazine Totem, Kenzo, Chloé, Sacai, The Stimuleye, the Cut NY ou Joyce.com, pour ne citer qu’eux.

Il travaille aussi en étroite collaboration avec Jean Pierre Blanc, fondateur et directeur de la Villa Noailles et du festival d’Hyères.

En février 2014, Filep présente « STREET IT BOYS », une série de photo grand format lors du salon Première Vision.

Parallèlement, il a été commissaire d’exposition pour l’évènement FASHION ON SCREEN, un festival de courts métrages organisé à Athènes par Fashion Workshop et dont la deuxième édition a eu lieu en mars 2015.

Motwary travaille actuellement sur un projet qui devrait être révélé d’ici quelques semaines, fin 2015.

 

Filep Motwary Filep Motwary

1.Où sortir ?

Chypre est un tout petit pays comptant moins d’un million d’habitants. Toutes les destinations sont proches : il faut environ huit heures pour faire le tour de l’île en voiture. J’ai quitté Chypre pendant une vingtaine d’années et y suis retourné il y a cinq ans seulement. Chaque ville regorge de petits trésors. A Nicosie, j’aime particulièrement passer du temps au musée Leventis et au café The Gym, lieu de rencontre avec mes amis et galerie d’art où l’on peut voir et acheter des choses singulièrement intéressantes. A Ayia Napa, je passe le plus clair de mon temps à nager au So Nice / So White… Vous savez donc où me trouver ! Enfin, à Paphos, j’aime me rendre aux Tombeaux du Roi, un monument antique que je trouve très inspirant.

2. Vilebrequin, en quelques mots ?

Vilebrequin est un concentré de lumière. Le soleil qui brille, des moments privilégiés auprès de ceux qui me sont chers et avec qui j’aime passer du temps, voilà ce que Vilebrequin m’évoque. Ce sont pour moi des vêtements faits pour les souvenirs ; des souvenirs de romance et de rires. Nous avons travaillé ensemble en 2014, à l’occasion du Festival d’Hyères, lieu où le soleil se mêle naturellement à la souvenance, à la créativité et au talent.

3. Le secret d’un été sans fin ?

Travailler dans la mode implique de beaucoup voyager. Les décors changent en un clin d’œil et avant même que je puisse m’en apercevoir, l’été pointe le bout de son nez ! Je peux alors me reposer et retourner aux activités mises de côté pendant l’année : dessiner, lire et écrire.

4. Quelle est la place du soleil dans la culture locale ?

Bordée par la Méditerranée, Chypre est une île gorgée de soleil. Les chypriotes ont pour habitude d’aller à la plage dès le début du printemps. Très honnêtement, vivre dans un endroit sans soleil me semble difficilement envisageable. Et si un jour j’y suis contraint, je serai habité par l’espoir et le désir de retourner dans une ville pleine de vie, ensoleillée et enivrante. Le soleil a ce petit quelque chose d’érotique, indispensable à la créativité, à ma créativité.

Pour le shooting Vilebrequin, j’ai travaillé avec Stylianos, un jeune mannequin. Les photos ont été prises à Lara, une plage de sable protégée de la ville de Paphos où les tortues font escale pour pondre leurs oeufs et se reposer en toute sécurité.

5. Une autre destination rêvée pour l’été ?

Depuis 4 ou 5 ans, je me rends à l’île de Tinos, en Grèce. C’est un endroit brut, protégé, regorgeant de paysages magnifiques et où la nature se mêle merveilleusement à l’incroyable architecture locale. Sinon, n’importe où dans le Sud de la France !

FILEP MOTWARY

Autres articles