Retour à la navigation
Retour à la navigation
Sydney-ontour-banner Sydney-ontour-banner

VILEBREQUIN ON TOUR | PROCHAIN ARRÊT: SYDNEY

30 janvier 2019 - Destinations

Rythmée d’ondes positives, cette saison est un hymne au soleil et à la magie des tournées. Concerts mythiques, festivals devenus cultes ou boeufs improvisés entre légendes de la musique mondiale. Embarquez avec nous, la guitare à la main, ou des fleurs dans les cheveux, un vent d’électricité souffle sur cette rentrée…

Sydney-city Sydney-city

A wild wild show

En 1963, le seul endroit au monde où tout le monde voulait être, était la Californie. Le Golden State symbolisait déjà le rêve américain de toute une vie : gagner sa place au soleil. À San Diego, Newport Beach, Los Angeles ou Santa Cruz, on commence à voir déambuler nonchalamment de jeunes adolescents aux cheveux décolorés par le sel marin et le soleil, habillés de shorts de bain, pieds nus et planches sous le bras. Un nouveau lifestyle est né, la culture surf. Depuis deux ans déjà, à la nuit tombée, Dennis Wilson, angeleno de 19 ans, échange son surf contre sa batterie et rejoint ses deux frères, son cousin et son voisin pour répéter les morceaux du groupe qui est en train d’inventer la pop surf et qui va incarner cette culture : les Beach Boys. À cette époque, le surf est une véritable religion pour trois nations : la Californie, Hawaï et l’Australie. Quand le promoteur Harry M. Miller organise une tournée événement un an plus tard autour de ce nouvel art de vivre, les Beach Boys sont à l’acmé de leur carrière et l’Australie, naturellement l’une de ses premières destinations. Les adolescents de la Golden Coast vivent également pour le surf. Nat Young, 16 ans alors, deviendra 2 fois champion du monde et Peter Drouyn, 14 ans, une véritable icône australienne du surf des années 70 (devenu depuis une femme).

La tournée Surfride’64 débute à Sydney le 18 janvier 1964 avec toutes les stars de la surf music et du rock’n roll de l’époque : The Beach Boys, Roy Orbison, The Surfaris, Paul & Paula et le groupe australien local The Joy Boys with Joy Col. La tournée est un succès : « Le Festival Hall a presque perdu son toit hier soir… après le concert le plus fou qui n’ait jamais eu lieu*. » reporte le Brisbane Courier Mail. Fun, fun, fun aurait commenté Brian Wilson.

 

 

YOUTUBE

Sydney-films Sydney-films

Graffiti Party (1978) de John Milius : la fureur de vivre et de surfer de trois californiens des années 60 à 70. Trailer: https://www.youtube.com/watch?v=9MBZ1jl94Cc  

Love and Mercy (2014) de Bill Pohlad : portrait du mythe de la pop Brian Wilson des Beach Boys.

 

 

LIVRES

Sydney-livres Sydney-livres

Surf Photography – Taschen : les plus belles photos de surf à son âge d’or, prise par LE photographe de surf.

Une brève histoire du surf – Matt Warshaw : la Bible indispensable de tous les passionnés.

Surfing about music – Timothy J. Cooley : le premier livre sur les rapports entre musique et surf.

 

Maillots de bain Père & Fils

Autres articles